Philippe Candiago : Bonsoir. Ce soir, le docteur J.-P. Hiltenbrand est parmi nous dans le cadre de ce groupe de travail Psychanalyse dans le champ social pour nous parler, à notre demande, de la question de l’identité aujourd’hui sous le titre L’identité et ses errements.

Jean-Paul Hiltenbrand : Une première remarque et distinction est à faire : celle entre identité et identification. Distinction fondamentale puisque ce sont deux processus que depuis les premières formulations de Freud nous sommes arrivés à distinguer. Si l’identité et l’identification sont articulées correctement, cela va éviter la polémique que certains analystes ne manquent jamais de provoquer. En effet l’identification est un processus alors que l’identité est un statut. Vous voyez déjà qu’il y a là une différence considérable. Cela veut dire que l’identification peut participer à la mise en place de l’identité bien sûr, mais cette identification n’est jamais le tout de l’identité et nous verrons pourquoi au cours de ce développement que je vais faire.